Topless & Barefoot d’Essie : le vilain petit canard

  Il était une fois un vernis qui avait su s’attirer les faveurs de la reine. Il était le plus beau des nudes de ses sujets, celui qu’elle aimait porter après une overdose de néon, de paillettes ou de holo. Le royaume des vernis tout entier le détestait : il était simple, délicat et sublime une fois posé. Un jour, en pleine crise de nude, la reine le fit appeler. À sa grande surprise, son précieux avait changé : il[Read more]