Poison Girl, le parfum provoc de Dior

Poison de Dior est un parfum mythique. La Maison de parfumerie revisite régulièrement cette référence créée il y a plus de trente ans, et en 2016 c’est Poison Girl qui est sous les lumières.

 

Poison Girl est le parfum d’une fille d’aujourd’hui, délicieuse et toxique. Un piège sensuel, qui empoisonne instantanément et fait durer le plaisir jusqu’à l’addiction.
Un floral doux-amer où l’orange donne l’eau à la bouche, s’enrobe avec délice de fève tonka du Venezuela, pour s’épanouir dans la sensualité mordante de la rose de Grasse.

 

poison girl

 

Pour moi, Poison est une légende. Je suis assez sceptique lorsqu’une marque décline de grands parfums, c’est un peu comme les suites des bons films, jamais aussi réussies que le premier opus… Mais là, ma curiosité l’a emporté : Dior décrit ce nouveau jus comme un floral doux-amer moderne, sensuel et mordant.

Je crois bien que l’univers de Poison est l’un de mes préférés en parfumerie. J’adore le flacon en forme de pomme et je trouve la couleur du flacon initial magique. Avec Poison Girl, le ton est donné directement : le flacon est transparent, rosé, on voit le jus, le girl est écrit en écriture enfantine… Cliché, non ? Je savais que cette version était une version plus jeune et plus girly de Poison, mais je trouve que niveau packaging et publicité (la blonde rebelle qui fait la fête), c’est un peu easy.

 

dior-poison-girl-elle

 

 

Note de tête : Essence de Bigarade
Note de cœur : Rose
Note de fond : Fève Tonka, Accord Vanillé

 

Quand j’ai essayé le parfum pour la première fois, je suis restée dubitative… Dior, vraiment ? Je m’attendais à autre chose, je ne comprends pas ce parfum : du sucre, du sucre, du sucre, on reste dans le cliché. Je l’ai porté, pour voir, mais je ne m’y fais pas. Il est simple, je le trouve banal, des notes classiques mais écœurantes, rien à voir avec Poison, un bijou de complexité et de sensualité.

 

poison dior

 

Pour moi, Poison Girl est « trop » : trop sucré, trop girly, trop cliché… Je sais qu’il plaît beaucoup aux ados, et je comprends bien pourquoi ! Si vous avez testé, dites-mois ce que vous en avez pensé. Et je vous invite à essayer la version initiale de Poison, pour moi l’une des plus grandes réussites Dior. Les deux sont dispos sur Tendance-Parfums :
Poison Girl, 70 € les 50 ml
Poison, 62 € les 50 ml

 

5 thoughts on “Poison Girl, le parfum provoc de Dior

  1. Digne d’un parfum de grande surface : Il ne tient pas du tout. C’est simple j’ai beau essayer de m’en vaporiser au mieux, ça tiens 8 minutes, l’alcool s’évapore et pas d’odeurs. Je suis très déçue pour le prix c’est vraiment mauvais. A côté j’ai comparé en me vaporisant du Dior et il tiens, on le sent. Il ne vaut pas le détour !

  2. Je m’attendais, à la description de « doux-amer », à découvrir quelque chose de résolument différent, qui trancherait avec cette tendance sucrée que l’on voit depuis quelques années déjà. Mais non alors. Juste un concurrent à Black Opium d’YSL et les autres… dommage, le côté orange/tonka/rose sur le papier ça sentait bon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Clique pour insérer un lien vers un de tes articles !